Atèliers d'été 2016

 
Appel à communication
Inscription
Se loger

L'objet du jour


J - 1

La Machine à explorer le temps 


J - 2

La personne et la merde

 

J - 3

Les couvertures


J - 4

Le voile



J - 5

L'oboe 

 

J - 6

La lanterne rouge 


J - 7

Des armes

 

J - 8
La muraille


J - 9

Le globe


J - 10

Le robot


J - 11

La television

 

J - 12

L'entrecôte


J - 13

Le contrat

 

J - 14

Le couscous


J - 15

Le verre (cassé)


J - 16

Le miroir

 

J - 17

Le restaurant

 

J - 18

La bicyclette

 

J - 19

La mer


J - 20

Le rond point


J - 21

La balle


J - 22

La dynamite


J - 23

Le magnétophone


J - 24

Images d'Epinal


J - 25

Le monocle 


J - 26

Les cartes 


J - 27

Le tuyau 


J - 28

Le vase de Soissons


J - 29

Le pot

Le Pot de fer proposa
Au Pot de terre un voyage.
Celui-ci s'en excusa,
Disant qu'il ferait que sage
De garder le coin du feu :
Car il lui fallait si peu,
Si peu, que la moindre chose
De son débris serait cause.
Il n'en reviendrait morceau.
Pour vous, dit-il, dont la peau
Est plus dure que la mienne,
Je ne vois rien qui vous tienne. (...)
 

Jean de LA FONTAINE
 

J - 30

La châine


J - 31

Le casque à pointe


J - 32

Le ready made

J - 33

La voiture américane 

 

J - 34

Le blagama 


J - 35

La thèse


J - 36

Le repas

 

J - 37

La dafina


J - 38

Le melhfa (et l'art de la mettre)


J - 39

La Fantasia


J - 40

La Tiare


J - 41

Charnallow

 

J - 42

Rouge à lèvres


J - 43

Le boomerang

 

J - 44

Les P'tits Chapeaux

 

J - 45

Sakura

 

J - 46

Une bague

 

J - 47

Le flacon

II est de forts parfums pour qui toute matière
Est poreuse. On dirait qu'ils pénètrent le verre.
En ouvrant un coffret venu de l'Orient
Dont la serrure grince et rechigne en criant,

 

Ou dans une maison déserte quelque armoire
Pleine de l'âcre odeur des temps, poudreuse et noire,
Parfois on trouve un vieux flacon qui se souvient,
D'où jaillit toute vive une âme qui revient. (...)

Charles Baudeleire


J - 48

Les Cornichons


J - 49

Truc en plume


J - 50

L'eau


J - 51

Le décapsuleur

Le décapsuleur est un petit instrument destiné à ouvrir les bouteilles
fermées par des capsules métalliques en déformant celles-ci.
Il est parfois appelé ouvre-bouteilles, mais ce terme recouvre
lusieurs types d'instruments (tire-bouchons, pince à dévisser, etc.).


J - 52

La confiture


J - 53

Le coffre fort 


J - 54

Le mobilier


J - 55

Le sapin de Noël, le maison et la voiture


J - 56

La chain du montage


J - 57

Le shaker


J - 58

Reliquaire


J - 59

Scarpone (godasse)


J - 60

Le papier à cigarettes

 

J - 61
Le maquillage 


J - 62

Manga

 

J - 63

La katana

 

J - 64

Le jeu d'echec

 

J - 65

Le chapeau magique


J - 66

La baguette magique

 

J - 67

Le papier

 

J - 68

La boîte de musique


J - 69

La boîte mécanique de théâtre de marionettes

 

J - 70

La lame de rasoir


J - 71

Le hamac

 

J - 72

La fauteuil


J - 73

Le divan


J - 74

La télévision

 

J - 75

Le rouet


J - 76

Le pébroque (parapluie)

 

J - 77

La lit

 

J - 78

Les intruments (de musique)

 

J - 79

La casse-noisette

 

J - 80

Le bijoux


J - 81

Les cartes postales

 

J - 82

La masque 


J - 83

La passoire


J - 84

Les clés, lunettes, papiers, veston, lorgnon, étui d'accordéon


J - 85

Les chaussures en daim (Suede Shoes)

 

J - 86

Le blouson noir

 

J - 87

Le coller (bavero)


J - 88

Les objets perdus


J - 89

La carte postale


J - 90

Le verre (de vin)

 

J - 91

La machine à écrire

 

J - 92

La canne

S'adressant à sa femme, Mozart dit : « Ce n'est tout de même pas un hasard si tant d'hommes sensés ne peuvent pas se passer d'une canne. Notre voisin, le conseiller commercial, ne traverse jamais la rue pour rendre visite à son parrain sans l'avoir à la main. Les artisans et les fonctionnaires, les notaires, les marchands et leurs clients, lors de leurs sorties dominicales en famille : tous se promènent avec leur canne fidèle et loyale. J'ai surtout souvent remarqué cet usage parmi les honorables bourgeois attroupés en grande conversation sur la place Saint-Stéphane, pendant le quart d'heure qui précède la messe ou le sermon. Là, on peut constater que chacune de leurs vertus solides, leur zèle, leur contentement de soi, trouve auprès  de leurs cannes vaillantes un appui et un soutien solides. En un mot, cette vieille habitude, quoique passablement de mauvais goût, constitue sans aucun doute une source inépuisable de bonheur et de prospérité. Tu peux me croire ou non, je brûle d'impatience à l'idée de traverser le pont, de me rendre au champ de couses et de faire pour la première fois ma promenade salutaire, accompagné par ma bonne amie la canne. Nous avons déjà fait un peu connaissance, et j'espère que notre accord sera éternel ! »
.


Eduard Mörike, Un voyage de Mozart à Prague


J - 93

Le téléphone blanc


J - 94

Le téléphone

 

J - 95

Sarcelle


J - 96

Le corset


J - 97

Le paquet de cigarettes


J - 98

Le cactus


J - 99

La pince à linge


J - 100

Le jouet

J - 101

Le p'tit objet (un exemple de la culture du café-concert)

J - 102

Le stylo Bic

 

J - 103

Le mégot de cigarette


J - 104

La cloche de l'amitié (Corée)


J - 105

Les souliers rouges


J - 106

Le crâne de Hamlet


J - 107

La bicyclette

 

J - 108

Le pain au chocolat

 

J - 109

Le carnyx


J - 110

La cabine téléphonique

 

J - 111

De pierre et de bois

É pau é pedra
É o fim do caminho
É um resto de toco
É um pouco sozinho...
 
É um caco de vidro
É a vida é o sol
É a noite é a morte
É um laço é o anzol...

(continuer)

Águas De Março Antonio Carlos Jobim & Elis Regina
 

J - 112

La Terre

Pourquoi le prononcer ce nom de la patrie ?
Dans son brillant exil mon coeur en a frémi ;
Il résonne de loin dans mon âme attendrie,
Comme les pas connus ou la voix d'un ami.

Montagnes que voilait le brouillard de l'automne,
Vallons que tapissait le givre du matin,
Saules dont l'émondeur effeuillait la couronne,
Vieilles tours que le soir dorait dans le lointain,

Murs noircis par les ans, coteaux, sentier rapide,
Fontaine où les pasteurs accroupis tour à tour
Attendaient goutte à goutte une eau rare et limpide,
Et, leur urne à la main, s'entretenaient du jour,

Chaumière où du foyer étincelait la flamme,
Toit que le pèlerin aimait à voir fumer,
Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?...


Milly ou la terre natale. Alphonse de Lamartine


J - 113
Le schmibilic (à Strasbourg) 


J - 114

Le plateau à thé


J - 115

La petite épingle perdue


J - 116

La chaise​


J - 117

L'accordéon


J - 118

Le marteau

 

J - 119

L'armoire

J - 120

Le tube (de toilette)


J - 121

Le peigne

J'étudiais un jour seul ma leçon dans la chambre contiguë à la cuisine. La servante avait mis sécher à la plaque les peignes de mademoiselle Lambercier. Quand elle revint les prendre, il s'en trouva un dont tout un côté de dents était brisé. A qui s'en prendre de ce dégât? personne autre que moi n'était entré dans la chambre. On m'interroge: je nie d'avoir touché le peigne. M. et mademoiselle Lambercier se réunissent, m'exhortent, me pressent, me menacent: je persiste avec opiniâtreté; mais la conviction était trop forte, elle l'emporta sur toutes mes protestations, quoique ce fût la première fois qu'on m'eût trouvé tant d'audace à mentir. La chose fut prise au sérieux; elle méritait de l'être." (Jean-Jacques Rousseau)

J - 122

La chasuble


J - 123

Le schmilblick


J - 124

Le cageot

A mi-chemin de la cage au cachot la langue française a cageot, simple caissette à claire-voie vouée au transport de ces fruits qui de la moindre suffocation font à coup sûr une maladie. Agencé de façon qu'au terme de son usage il puisse être brisé sans effort, il ne sert pas deux fois. Ainsi dure-t-il moins encore que les denrées fondantes ou nuageuses qu'il enferme. A tous les coins de rues qui aboutissent aux halles, il luit alors de l'éclat sans vanité du bois blanc. Tout neuf encore, et légèrement ahuri d'être dans une pose maladroite à la voirie jeté sans retour, cet objet est en somme des plus sympathiques - sur le sort duquel il convient toutefois de ne s'appesantir longuement. (F. Ponge, Le Parti pris des choses, 1942)

 

J - 125

La tourniquette à faire la vinaigrette